Boites de conserves: un choix intelligent

Boites de conserves: un choix intelligent


À l'origine j'avais des réserves sur l'utilisation des conserves dans une optique de survie.

Les conserves... conservent, mais dans quel état?

Puis un jour j'ai entendu à la radio qu'en 1950, on avait ouvert une boite de conserve de viande cannées en... 1825! 125 ans!

L'analyse n'a révélé la présence d'aucune bactérie, la viande avait l'air de viande, elle sentait la viande. Personne n'osant quand même y gouter, on a fini par donner le tout à un chat, qui s'en est très bien porté par la suite.

En faisant des recherches j'ai même découvert que la viande est ce qui se conservait le mieux, les fruits le moins bien (ils perdent leur consistance et leur texture avec le temps mais les qualités nutritives demeurent assez bonnes).

Avantages 


La conserve présente un avantage certain: elle est robuste, elle peut endurer la mauvaise manipulation et elle résiste mieux que les sacs de plastique ou de mylar aux perforations.

Les variations de température, bien que peu souhaitables, ont moins d'effets sur la boite de conserve.

Elles sont facilement empilables et résistent bien au poids des autres boites de conserves.

Comme la conserve est hermétique, elle ne s'infectera pas et ne nécessite pas de congélation.

De plus, la conserve est l'ami du survivaliste: son couvercle peut devenir un miroir s'il est bien poli, le corps de la conserve peut servir à déposer de petits objets, elle peut recueillir temporairement de l'eau, etc. Son métal peut être réutilisé à d'autres fins et voire même refondu, si vous avez une forge ou une installation qui peut dégager assez de chaleur.

La boite de conserve peut contenir ce qu'on veut: des aliments bruts et non transformés et des aliments déjà cuisinés. Pour le prepper, les aliments cuisinés peuvent être mangés à la température ambiante ou réchauffés à faible coût énergétique. C'est la cuisson qui coûte cher en énergie, spécialement les plats mijotés.


Inconvénients


Mais elle est aussi lourde et dans le cas des conserves usuelles, elle contient beaucoup d'eau donc beaucoup de "poids mort" (quoique dans un contexte de survie urbaine c'est une qualité puisque c'est l'eau qui fera probablement le plus défaut).

Bien sûr il existe aussi des conserves d'aliments lyophilisés (auxquelles on a retiré la quasi totalité de l'eau) mais ça entre dans une autre catégorie.

Avec le poids vient aussi le volume: elle prend plus d'espace que des aliments déshydratés.

De plus, si on la cabosse, il faut s'en départir ou la manger rapidement après l'incident

Et bien évidemment, quand elle est ouverte, il faut en manger le contenu rapidement car elle ne se referme pas!

Mais attention aux couvercles à peler!

Toutes les conserves ne sont PAS propres au stockage à long terme. Il existe des conserves dont le couvercle a été sciemment affaibli afin d'en faciliter l'ouverture avec une petite ganse métallique. J'appelle ces boites de conserves des "boites à peler". Celles-là sont généralement à proscrire:

Les couvercles dits "à peler" introduisent une faiblesse
dans la structure de la boite et dès lors, la boite devient
plus fragile et ne se prête pas à la conservation à long terme.


Canner soi-même ou ne pas canner, telle est la question!

Ces boites présentent des traits servant à guider son
ouverture et non à en faciliter l'ouverture à la main
La mise en boite de conserve de métal est possible à la maison mais c'est extrêmement couteux. Mes recherches indiquaient que chaque boite revenait à plus d'un dollar.

L'appareil qui pose le couvercle et le scelle va chercher, au minimum, 500 à 600 dollars.

De plus, si vous faites une erreur dans la mise en boite et que vous contaminez son contenu dans le savoir, vous n'aurez aucun moyen de vérifier l'état de vos aliments avant d'ouvrir cette boite. À moins qu'elle ne se mette à gonfler, évidemment. Donc, si vous faites des réserves et que trois ans après Ragnarok survient, vous pourriez bien vous retrouver avec des lots de conserves impropres à la consommation.

De tels accidents peuvent survenir avec les conserves du commerce mais ils sont somme toutes assez rares.

Si vous utilisez des boites de conserve de verre, comme les pots Mason, vous pourrez au moins voir les changements de couleur, les changements de texture, la formation de bulles gazeuses, bref vous aurez des indications préalables à la consommation et vous pourrez réagir en conséquence: jeter le contenu et le remplacer,

Mieux vaut donc acheter des conserves du commerce et ne canner ce que nous produisons dans des boites de verre que pour usage dans les mois à venir.

Conclusion

Les boites de conserve ont leur place dans le dépôt de nourriture du prepper.

Elles sont une excellente solution de stockage d'aliments de base, préservent à long terme et peuvent même fournir du "comfort food" sous forme de soupes toutes prêtes ou de gâteries de toutes sortes.

Issues du commerce, elles sont produites industriellement et les accidents de contamination sont extrêmement rares. Elles sont donc fiables pour la conservation à long terme.

Les dates de péremption des aliments sont indiquées en fonction de normes gouvernementales, qui fixent une durée de vie limitée aux contenus en se donnant énormément de marge de sécurité. Dans les faits, une boite de conserve bien entreposée et en bon état peut durer très longtemps sans détérioration de son contenu, beaucoup plus longtemps que ce que sa date de péremption indique.

Toutefois, tenez compte que la viande se conserve plus longtemps que les légumes ou les légumineuses, qui se conservent plus longtemps que les fruits, à cause de leur acidité.

Tenez en compte dans votre consommation quotidienne de conserves et faites une rotation plus rapide de vos stocks de fruits en boite.

Finalement, si vous pensez devoir évacuer en cas de catastrophe, prévoyez un moyen de transport suffisant pour amener vos réserves avec vous, ou limitez votre quantité de conserve en privilégiant les choses que vous ne pourriez pas trouver dans la nature en toute saison, comme les fruits et les légumes: la viande peut être obtenue par chasse en toute saison, pas les bleuets, les céleris et les poivrons.
Print this post Imprimez ce billet

Commentaires

Victor a dit…
Addendum:

J'ai lu récemment dans un article que le revêtement intérieur de certaines conserves commerciales contiendrait des BPA, un neurotoxique qui peut affecter notre système nerveux à la longue.

Je vous invite donc à vérifier auprès du manufacturier de vos aliments en conserves si le revêtement qu'ils utilisent en contient.
cerise a dit…
Bonjour Victor, justement à ce propos, suite à une recette sur mon blog qui conseillait de passer directement au four une boîte de sardines, quelqu'un m'a fait remarquer que le bisphénol A grillé c'était pas terrible :-( Renseignements pris, il y a du bisphénol A partout, même dans les boîtes de sardines... les fabricants disent vouloir se mettre aux normes et se préparer à l'étiquetage obligatoire de la présence de cette saleté (prévu début 2015). En règle générale je pense qu'il vaut mieux ne jamais cuire au four ou autre le contenu directement dans sa boîte de conserve.
Vic Survivaliste a dit…
Il y a plusieurs compagnies qui n'utilisent pas, à l'heure actuelle, de revêtement au BPA et plusieurs, comme Campbell, entendent le retirer en 2014-2015.

Reste à savoir par quoi ce sera remplacé.

Quoiqu'il en soit, vaut mieux manger en conserves que pas et vaut mieux des conserves en verre qu'en métal.
Richard a dit…
Le BPA (BisPhénol A) se libère du thermoplastique lorsqu'il est chauffé. Les bouteilles d'eau 18 Litres sont fabriqués avec PC (PolyCarbonate) et qui en contient. Même le bouteille pour bébé en ont... mais malheureusement, les gens réchauffent le lait à même cette bouteille!

Pour être sécuritaire avec le BPA, il ne faut pas le chauffé!

Posts les plus consultés de ce blog

Mythe 5: antibiotiques et autonomie survivaliste

Débuter intelligemment en survivalisme: Attitude