Vic Survivaliste reçoit Piero San Giorgio

Vic Survivaliste reçoit Piero San Giorgio



Cette semaine je reçois Piero San Giorgio via Skype pour un long échange de plus d'une heure. Notez que l'image et le son sont de moins bonne qualité pendant les quatre premières minutes mais c'est très audible malgré tout. Par la suite, tout s'est corrigé (on ne sait pas pourquoi d'ailleurs).

Commentaires post-discussion.


1 - Pour être précis lorsque nous parlons du parlement britannique et de la souveraineté: le Parlement est souverain dans ses domaines de compétence et la reine est souveraine dans les siens. Constitutionnellement parlant, la reine doit (devoir moral) proclamer les lois quand le Parlement lui en soumet et de ce fait, c'est le Parlement qui est souverain. Seules les actions relevant de la prérogative royale appartiennent en propre à la reine du R-U et c'est dans ce domaine seul qu'elle est souveraine, c'est à dire libre d'agir ou non. Elle est la souveraine de l'État mais son pouvoir n'est souverain que dans des domaines limités. Compliqué hein! C'est anglais, que voulez-vous...

2 - Concernant le mariage au Moyen Âge: j'ai oublié d'ajouter pendant la discussion que les jeunes filles qui se mariaient avaient intérêt à avoir des enfants à un jeune âge car l'âge accroit les risques de complications (et les anciens le savaient). En même temps l'espérance de vie était beaucoup plus basse et la période de reproduction plus courte et cela aussi, les anciens le savaient.

3 - Les libertés étaient beaucoup plus grande dans l'Ancien Régime et au Moyen Âge que maintenant. Ainsi, si seuls les nobles pouvaient porter l'épée, il n'y avait pas d'interdiction de posséder ou de porter des armes pour les non-nobles.

Quant aux impôts, si certains étaient lourds, c'était parce qu'ils étaient fixes et payables par personne, par transaction ou par nombre de feux (foyers) dans chaque résidence. Riches et pauvres payaient le même montant.

4 - L'Ère des Idéologies dans laquelle l'Occident est entré au XVIIIe siècle est une ère de régulation, de réglementation, d'encadrement et de contrôle. Les régimes qui caractérisent cette ère, c'est à dire la démocratie représentative, sont sources de perte de liberté physique et matérielle. La social démocratie ou le socialisme de marché est quant à lui source de perte de liberté intellectuelle et de totalitarisme. C'est ce que nous vivons actuellement. La seule tendance de ce système est: plus de contrôle, moins de liberté, plus de taxes, afin de récompenser les faibles de leur faiblesse via des assistances ainsi que la disparition du père du paysage familial, par encore une fois les assistances.

Songez que dans le passé, les rois adoptaient très peu de lois. Les lois en vigueurs étaient issues du droit coutumier, c'est à dire des consensus dégagés par le peuple à travers les usages et la moralité du moment, les juges ne faisant que constater les coutumes et les appliquaient. L'arrivée des chambres d'assemblées "élues démocratiquement" a eu un seul effet: une production législative toujours plus abondante et compliquée et qui dit législation abondante dit autonomie diminuée pour tous et cela, nous comme survivalistes, nous y sommes très sensibles.

VIDÉO



PODCAST

(Notez que le podcast commence par une quinzaine de secondes de silence)

Vic Survivaliste reçoit Piero San Giorgio

Print this post Imprimez ce billet

Commentaires

Dan Czak a dit…
Salut

Excellente vidéo, à consommer sans modération, il n'y a rien à redire, tous les deux la grande classe.
Puero, Vic, merci

Posts les plus consultés de ce blog

Mythe 5: antibiotiques et autonomie survivaliste

Boites de conserves: un choix intelligent

Armes à feu: les fondamentaux